De : Bernhard Braunstein
Avec : acteurs inconnus
Genre : Documentaire

Durée : 1h10min
Nationalités : autrichien, français

Date de sortie 7 février 2018

 

 

La présentation de ce film a eu lieu à la CCI Île de France porte Champerret le 5 février .
Le film a été réalisé  par Bernhard Braunstein , jeune cinéaste autrichien dont c’est le premier long métrage. ,
Arrivé à Paris en 2009 ,il a d’abord fréquenté l’atelier de conversation à la bibliothèque publique d’information ( BPI ) du centre Pompidou avant d’avoir l’intention d’en faire un film.
Les personnes fréquentent l’atelier de conversation pour le français qu’ils sont en train d’ étudier .
Elles sont originaires de toutes les régions du monde et d’ origines sociales très différentes.
Il y’a des étudiants, des avocats, des médecins,des demandeurs d’asile , des sdf , etc …

L’ accès à cette bibliothèque est libre et gratuit …certains y dorment .
Créé dans les années 70 , elle est une des plus grandes bibliothèques libre d’accès au monde : des milliers de personnes la fréquentent chaque jour .
Pendant les ateliers de conversation, chacun s’exprime librement .
Les participants parlent de leur vie, de leurs problèmes, essaient de nouer des contacts
cherchent même à se faire des amis , recherchent des logements , etc …
Une condition : ne pas élever la voix pour exprimer sa colère, comme cela est arrivé, il y a quelques années entre un égyptien copte et un palestinien au sujet de la viande halal .

En fait il en voulait aux terroristes qui avaient tue sa mère et avocat il défendait le droit des femmes .
Toutes les personnes qui participent à ces ateliers ne maîtrisent pas parfaitement le français ce qui les obligent à soigner leur élocution , ce qui fait passer au second plan les opinions et les points de vue différents.
Au cours de ces ateliers, les participants ont le même souci : bien s’exprimer en français et ils doivent chercher à se corriger eux mêmes car personne ne va les corriger …
Cette expérience collective est une véritable thérapie et a un rôle social indéniable : le rapprochement entre des participants qui sont d’ origine très différente en est la preuve .

Ces ateliers ont lieu tous les vendredis à 18heures à la bibliothèque du centre Pompidou
( BPI ) animés par Raphaël Casadesus qui fut co-realisateur .
Ce film a été pour les réalisateurs une expérience pleine d’ émotions .
 » Il n’y a pas d’étrangers, il n’y a que des gens qu’on ne connaît pas encore  »
Pour les spectateurs, ce sera une facette de la francophonie assez inattendue .
Ce type de rapprochement pourrait servir la Paix .

De nombreuses associations se sont déjà intéressées à ce film …Secours catholique , Emmaus , etc …
Ce film mérite d’ être connu par le plus grand nombre . Parlez-en à tous vos amis .

H,Lejosne , rédacteur au journal culturel Lumières en Arts .