De : Roberto De Paolis
Avec : Selene Caramazza, Simone Liberati, Barbora Bobulova plus
Genres : Drame, Romance
Nationalité : italien

Durée : 1h55min

Au cinéma le 3 janvier 2018 

Le réalisateur Roberto de Paolis nous montre la vie de deux jeunes amoureux venant d’un milieu social très différent.
Agnese, une jeune fille de 18 ans, vit avec sa mère dans la banlieue de Rome, une femme catholique, très pratiquante qui couve son enfant. Elle doit rester chaste jusqu’à son mariage. S’apercevant que sa fille échange des messages avec un garçon de son lycée, elle lui confisque son portable. Agnese en dérobe alors un dans un supermarché. Elle est arrêtée par un vigile qui, touché par sa beauté et ses supplications, finit par la laisser partir. Proche du parking de ce magasin s’est installé un camp de gens du voyage. Agnese et sa mère s’y rendent parfois pour leur donner des vêtements. Ce jour-là, elle croise Stephano, le jeune gardien du parking. Il a 25 ans, une attirance réciproque s’installe d’emblée entre les jeunes gens. Agnese lui donne son numéro de portable. Il la présente à ses parents qui sont très pauvres et risquent de se faire expulser.
Les amoureux vont se voir en cachette en dépit des risques qu’elle doit prendre vis à vis de sa mère qui ne supporterait pas une relation avant le mariage.

Comment cette situation va t- elle évoluer?…

Dans ce très beau film romantique et dramatique, les comédiens et les cadreurs ont utilisé des techniques d’improvisation, ce qui confère au film une agréable légèreté et un sentiment de liberté.
Simone Liberty, qui interprète Stéphano, a étudié l’art dramatique et à déjà joué dans de nombreux longs métrages. Selene Caramazza , qui tient le rôle d’Agnese, a étudié la danse moderne et suivi des cours d’art dramatique au « Tearto azione » à Rome où elle a joué dans de nombreuses pièces de théâtre et plusieurs séries télévisées.
Ces jeunes acteurs sont remarquables d’aisance devant la caméra, leur jeu est vivant, c’est un plaisir de les voir évoluer. .

 

L. Bérroche et C. Gosserez-Koffi rédactrices au magazine « Lumières en Arts »

j’aime    j’aime pas