Un film de :Michaël Dacheux
Avec :
Paul Delbreil (Hippocrate)
Adèle Csech (Les petites vacances)
Samuel Fasse

Durée : 1h23
Distributeur : Epicentre Films
Au cinéma le 30 Janvier 2019

Coup de cœur du Magazine Lumières en Arts !

 Actuellement .

 < <L’Amour debout  >>

Un film de Michael Dacheux .

Une comédie dramatique à la légèreté de ton , offre une chronique réaliste ponctuée d’accents lyriques qui sonnent juste , bref , une invitation à aimer la vie et à la croquer . Une ode moderne assez optimiste !

Le réalisateur offre un regard original sur le roman d’apprentissage de deux jeunes venus à Paris pour vivre leur vie . Il campe avec intelligence deux personnages , deux amants séparés , Léa et Martin , pétris d’une imagination enthousiaste et nourris par l’irrésistible envie de s’accomplir .

Une déambulation dévoilée au rythme des quatre saisons  dans la ville lumière , de la villette aux Batignolles , favorise leur épanouissement personnel .

le réalisateur croque par petites pointes  une chronique réaliste de la métamorphose de ces jeunes adultes. Martin et léa cueillent la vie , en passeurs , épris de liberté et sans fard , en amoureux des arts ( de la littérature , de la musique , de l’architecture … )

ils expriment un désir profond d’échanger leurs passions en cela , soucieux de partager leurs riches émotions avec chacun de leurs visiteurs .

Léa  ( Adèle Csech ), au puissant regard , déambule au cœur du 19 ème arrondissement en présentant avec conviction aux curieux ( touristes ou simplement parisiens )  son enjouement pour les originalités architecturales de ces quartiers ( des nouveaux immeubles sombres , situés le long du canal de l’Ourcq , aux toits en » peau de lézard  »de la Philarmonie , en cheminant par les anciens moulins de Pantin …..)

Martin ( Paul Delbreil ) au visage austère , souhaite renouer avec son ancienne amante léa qui refuse . Désormais , chacun va poursuivre son chemin …à la découverte d’une réelle éducation sentimentale !

Léa tout en poursuivant son activité de guide culturel dans d’autres quartiers de Paris se laissera troublée par Jicé , un musicien ( Jean-Christophe Marti )

Jicé.  fasciné , séducteur, triomphe de sa courtisane qui  accepte finalement l’amour de cet homme plus vieux ….

Quant à Martin , inconstant  et un peu gauche , il vit une métamorphose très différente , il finit par assumer son homosexualité en vivant pleinement son désir pour Bastien ( Samuel Fasse ) son ami devenu amant !

Gilles Gosserez , Rédacteur au Magazine Lumières en Arts.

Fleuron