LE CRIME DU SOMMELIER

LE CRIME DU SOMMELIER-VINODENTRO (titre original : VINODENTRO)

Un film de :
Ferdinando Vicentini Orgnani (Mare largo)
Avec :
Lambert Wilson (Des hommes et des dieux Alceste à bicyclette)
Vincenzo Amato (War Story – Invincible)
Daniela Virgilio (Good as You – Puzzle)
Durée : 1h32
Distributeur : Tucuman Films
Au cinéma : 2 mars 2016

« In vino veritas ». Pline l’Ancien avait raison, avec le sang de la vigne la vérité s’échappe et ce n’est pas Giovanni Cuttin (Vincenzo Amato) qui le contredirait. Arrêté et accusé d’avoir tué sa femme, il est le premier à vouloir lever le voile sur ce mystère. La vérité, il nous la conte lors de son interrogatoire. Sa vie présente, passée. De son poste de simple employé de banque à celui de directeur. De grand timide à séducteur. Et surtout de sa noble passion : le vin. Devenu l’expert le plus émérite d’Italie, il se souvient n’avoir bu pour la première fois que très tard grâce à une rencontre fortuite avec celui que l’on appelle solennellement « Professeur » (Lambert Wilson). Une révélation ! Ils dégustèrent une bouteille de Marzemino, le vin cité dans l’opéra de Mozart « Don Giovanni ». De là naît sa passion ; l’exaltation l’envahie.
Et si l’écarlate liqueur ici partagée n’appartenait en aucun cas au Christ… ?

Déclaration d’amour au vin qu’il sait habilement partager, ce film se déguste comme un grand cru. D’une robe policière où les reflets d’intrigue s’adjoignent aux parfums d’Aphrodite, on note lors de la dégustation une pointe de fantastique et d’ésotérisme avec une dominante s’ouvrant sur  l’œuvre de Goethe.

Le rôle du professeur et de ses trois acolytes évoque également le roman de Mikhaïl Boulgakov, « Le Maître et Marguerite » où le Moscou des années 30 laisse place à l’Italie d’aujourd’hui.

Drame joyeux comme le « Don Giovanni » dont il est fait référence, entre film noir et comédie, « Le crime du sommelier » est à consommer sans modération. 

« Versa il vino ! Eccellente Marzimino ! »  (Don Giovanni – acte II, scène 13)

Julien Joanny

Fleuron

Lambert Wilson et Vicentini Orgnani lors de l’avant-première au cinéma les 3 Luxembourg



Copyright - Lumières En Arts,  Votre magazine culturel du web - 2016