120ans

Les 120 ans du cinéma se fêtent dans le RER D

120ans affcihe« Nous allons vous faire préférer le train ! ». Et avec de telles initiatives, nous sommes sur de bonnes voies…

2012, après un partenariat avec le château de Versailles, nous avions pu entrer dans la demeure des rois le temps d’un voyage sur la ligne C du RER. Puis, en 2013, celui avec le musée d’Orsay nous invitait à redécouvrir les plus grandes œuvres des impressionnistes. Aujourd’hui, c’est par la ligne D que l’évasion se fera.
La SNCF, le STIF et Gaumont s’associent pour célébrer les 120 ans du cinéma. Pendant deux ans, une première rame (inaugurée le 28 janvier) puis une seconde (fin mars), vous emporteront dans le monde magique et fascinant du septième art. Affiches de films, photos d’acteurs, machineries d’époque, dialogues cultes vous plongeront dans l’ambiance des salles obscures.
Gaumont, qui vient de souffler ses 120 bougies l’été dernier au sein d’une exposition retraçant l’histoire du cinéma au Centquatre, exporte désormais son patrimoine, vient à notre rencontre, partage son univers, transmet sa culture.

Heureux seront les utilisateurs empruntant la ligne D qui, bien plus que de voyager d’une gare à l’autre, remonteront le temps. Les œuvres des plus grands sont présentes, de Federico Fellini, à Jean-Luc Godard, d’Ingmar Bergman à Rainer Werner Fassbinder où encore, pour les plus récents, de Luc Besson à Mathieu Kassovitz.

Le train et le cinéma, une grande histoire d’amour !
1895, Louis Lumière réalise « l’Arrivée d’un train en gare de La Ciotat », en 1904, Georges Méliès imagine un train qui s’envole pour un voyage extraordinaire dans « Le Voyage à travers l’impossible » et bien sûr, on se souvient tous du film réalisé par Buster Keaton et Clyde Bruckman « Le Mécano de la « General » en 1926.

Chaque année, ce n’est pas moins de 300 tournages qui ont pour cadre gares, trains, quais ou autres joyeusetés ferroviaires.

Quoi de plus normal donc de retrouver cette collaboration de toujours dans les cinq wagons qui composent cette rame où il y aura autant de personnes qui l’utiliseront que de spectateurs fréquentant les salles.

Chaque voyage est une aventure, chaque film une évasion. Tickets et strapontins vous attendent. Le train du cinéma démarre. Bon film !

Julien Joanny
photos ©Julien Joanny

Fleuron



Copyright - Lumières En Arts,  Votre magazine culturel du web - 2016