Musée Guimet – Paysages japonais, de Hokusai à Hasui

C’est une merveilleuse plongée dans un univers de contemplation que nous propose le musée Guimet. L’exposition « Paysages japonais, de Hokusai à Hasui » met à l’honneur des estampes de paysages japonais, l’un des sujets majeurs de l’ukyo-e…

Au travers de différentes thématiques et de différentes époques, le visiteur pourra appréhender l’art de la représentation des paysages dans l’ukyio-e (image du monde flottant). Cette représentation trouve ses prémices sur des paravents. Ceux-ci représentaient la vie de la capitale impériale : Kyoto (monuments, scènes de vie…). L’aspect panoramique offre une source de contemplation des paysages. A la fin du XVIIe siècle, les paysages et la poésie (avec l’ajout de calligraphies) s’associent. Parfois, la calligraphie sert de commentaire à l’image.

Sous la grande vague au large de la côte à Kanagawa Série « Trente-six vues du mont Fuji » Katsushika Hokusai (1760-1849) Papier, nishiki-e, format ôban Epoque d’Edo, 1831-32 Don Henri Vever, 1894 EO 174 Photo (C) RMN-Grand Palais (musée Guimet, Paris) / Harry Bréjat

Mais l’art de l’estampe va trouver son apogée au XIXe siècle avec de grands maîtres tels que Katsushika Hokusai et Utagawa Hiroshige. Tous deux en seront les figures de proue. Avec les « Trente-six vues du Mont Fuji » Hokusai exprimera sa fascination pour ce symbole d’immortalité qu’est le Fujisan. L’exposition est une formidable opportunité pour découvrir ou redécouvrir une de ses estampes les plus célèbres : « Sous la vague au large de Kanagawa ». C’est donc un vrai plaisir que de pouvoir admirer les estampes de ce virtuose, ce « fou de dessin » !

Hiroshige est l’autre grand maître de cette période. Ce dernier offre une méditation de la nature. Parmi ses œuvres les plus connues, ses représentations du Mont Fuji mais aussi des scènes de ville de la capitale Edo. Il portera l’art de la xylographie à son apogée et sera, comme Hokusai, une source d’inspiration immense pour de nombreux artistes.

L’exposition permet également d’admirer des œuvres du renouveau de l’estampe (XXe siècle). On notera la superbe estampe « Neige sur le temple Zojoji » de l’artiste Kawase HasuiCe dernier, digne héritier de Hiroshige, fut reconnu en 1956 par le gouvernement japonais comme Trésor national vivant.

Mélangeant des œuvres d’artistes connus et moins connus, l’exposition vous permettra donc d’appréhender la représentation du paysage dans les estampes japonaises au travers d’un large panorama (le paysage comme fond de scène de genre, la représentation de la montagne et de l’eau, le paysage : lieu de pérégrination…). Enfin, l’exposition met en lumière l’influence de l’estampe sur la photographie.

N’attendez plus et laissez-vous emporter par ces images du monde flottant…

Kawase Hasui (1883-1957) Papier, xylogravure polychrome shinhanga Créée en 1953, sous l’égide du Ministère de la Culture du Japon, lors du classement de l’art de la xylogravure comme Trésor Culturel Intangible Acquisition 2015 MA 12710 Photo (C) RMN-Grand Palais (musée Guimet, Paris) / Thierry Ollivier

Informations pratiques
Horaires :
Ouvert tous les jours sauf le mardi de 10h à 18h jusqu’au 2 octobre 2017
Lieu :
Musée Guimet
6 Place d’Iéna, 75116 Paris

Tarifs :
Tarif plein : 9,5 euros
Tarif réduit : 7 euros
Site internet

 



Copyright - Lumières En Arts,  Votre magazine culturel du web - 2017