Un film de :
 Jeanne Herry (Dix pour cent-Elle l’adore)
Avec :
 Sandrine Kiberlain(Amoureux de ma femme-Encore Heureux)
 Gilles Lellouche(Le Grand Bain-Le Sens de la fête)
 Élodie Bouchez (Guy-Aurore)
Durée : 1h47
DistributeurStudioCanal
Au cinéma le 5 décembre  2018

 

 

Clara , jeune femme de 20 ans , accouche sous X dans une maternité de Brest.
La mère a deux mois pour revenir sur sa décision ou peut-être pas.
Le petit Théo est donc remis aux services de l ‘ aide sociale à l’ enfance.
Candidate à l ‘ adoption, Alice doit répondre de sa légitimité auprès de Karine , l ‘ éducatrice.

Ce long métrage bouleversant, émotionnellement intense et d ‘une justesse perceptible, a été présenté en clôture au dernier festival du film d’Angoulême en 2018

Léa Berroche rédactrice au magazine lumières en arts

Un très beau film, qui nous touche au plus profond de nous-même. Ce film traite avec une grande sensibilité et justesse l’histoire d’un bébé que sa mère va confier aux services sociaux pour lui trouver une famille d’adoption. Jeanne Herry illustre avec une caméra bienveillante, discrète, affectueuse, on le sent, tous les aspects de la naissance sous X. Il y a d’abord la personne qui va assister cette mère pour l’aider au mieux dans sa démarche, tant sur le plan psychologique que sur le plan administratif. Tenue au secret, c’est elle et elle seule qui aura été en contact avec la jeune femme. Puis l’accouchement viendra, le bébé s’appellera Théo. Comment lui trouver la meilleure famille d’accueil ? C’est le travail des enquêteurs qui reçoivent les familles candidates ou leur rendent visite, pour évaluer leur aptitude à être parents adoptifs, leurs motivations, la solidité de leur projet. Pendant les deux mois qui suivent sa naissance, le bébé n’est pas adoptable, car la mère a la possibilité de se rétracter. Il faut donc le confier à une famille d’accueil provisoire. Enfin arrive le moment délicat où le service social doit faire un choix entre tous les dossiers qui ont été retenus….

Jeanne Henry a su nous faire mesurer la complexité de l’adoption d’un enfant né sous X. Elle nous fait comprendre avec subtilité que n’est pas une simple succession d’actes médicaux ou administratifs. Une foule de gens est mobilisée. Chaque acteur a une âme, une vie personnelle. Ce ne sont que des êtres humains, avec leurs qualités et leurs défauts, qui vont avoir la rude tâche de trouver la meilleure solution pour un petit enfant dont la vie tout entière dépendra de leur décision.

Le casting est épatant ! Sandrine Kiberlain, Karine, est une enquêtrice bon-enfant, qui brûle de passion pour Jean, marié, père de famille, à qui elle confie Théo pendant les deux mois d’attente. Gilles Lellouche est attendrissant, totalement inattendu dans ce rôle de papa poule, qui donne le biberon, baigne, change ce bébé en lui chuchotant des mots doux. Viennent compléter la distribution Elodie Bouchez, la maman adoptive de Théo qui aura vécu dix ans de galère avant l’acceptation de son dossier, Olivia Côte, une collègue de Karine qui défend bec et ongle sa famille candidate et Miou-Miou, la directrice du bureau.

On ressort de la salle heureux car Théo a enfin une maman, mais avec les yeux encore embués…

C. de Rouffignac, Rédacteur au Magazine « Lumières en Arts ».

Fleuron