The Other Side

Genre: Horreur

Pays: Suède

Durée: 1h23

Réalisateurs : Tord Danielsson, Oskar Mellander

Acteurs: Dilan Gwyn, Linus Wahlgren, Eddie Eriksson Dominguez

C’est un nouveau départ pour cette famille recomposée, Shirin, Fredrik et Lucas. Ils s’installent dans une maison qui pourrait bien devenir le foyer idéal. Shirin fait ses premiers pas de belle-mère pendant que Fredrik s’absente pour son travail. Elle reste seule avec le petit Lucas et un foyer à aménager aux couleurs de la famille. Elle ignore encore que la maison jumelle d’à côté recèle un mystère étrange. Tout dérape quand Lucas parle de son ami imaginaire qui le protège du croquemitaine. De passage, Fredrik constate des blessures sur le corps de son fils. La belle Shirin est-elle une mauvaise marâtre ? Peu à peu le doute s’installe pour laisser la place à une vérité bien plus cruelle. Shirin et Lucas n’ont peut-être pas inventé toute cette histoire de hantise sur la maison d’à côté et qui plane sur Lucas.

 

Tord Danielsson et Oskar Mellander officient d’abord à la télévision sur une série fantastique de huit épisodes. Tord Danielsson nous explique la genèse du projet. « Il y a quelques années, nous sommes entrés en contact avec une famille qui prétendait avoir vécu quelque chose de très effrayant et paranormal en 2014. Selon eux, une sorte d’entité avait tenté d’enlever leur enfant. Tout a commencé avec leur emménagement dans une nouvelle maison. Et tout s’est terminé lorsqu’ils ont décidé de déménager. La mère de la famille a d’abord été accusée par le mari d’être responsable des blessures subies par l’enfant. Mais lorsque le mari lui-même a vécu des événements inexplicables, il en est venu à croire que “quelque chose” hantait la famille. Cette dernière souhaite rester anonyme. Peu de temps après, j’ai moi-même vécu une expérience effrayante. Je vis dans une maison en duplex et nos voisins ont déménagé. Quelques nuits plus tard, nous avons entendu des bruits provenant du côté de la maison maintenant vide. On aurait dit que quelqu’un descendait les escaliers… Cela a continué tous les soirs, à peu près à la même heure, pendant une semaine environ, puis ça s’est arrêté. Je n’ai jamais eu d’explication. Cette expérience et celle de la famille nous ont inspiré le film. » Ils s’inscrivent dans la lignée des films du quotidien basculant dans une atmosphère fantastique réussie. Le premier plan est un hommage à Shining, une source d’inspiration pour les deux réalisateurs peut-être. The Other Side ne bouscule pas le genre, mais n’a pas à pâlir de ses ainés. Les deux réalisateurs installent dans une première partie une ambiance de la famille parfaite au petit bonheur ordinaire. Peu à peu, des éléments viennent troubler ce monde idéal pour installer le doute dans l’esprit du spectateur. Shirin, dans la longue lignée des mauvaises mères, apparaît comme la coupable parfaite. Peu à peu le trouble passe de l’autre côté avec cette créature venue d’ailleurs aux intentions peut-être pas si nobles. C’est surtout sur l’ambiance que nos deux compères jouent la carte d’un fantastique sournois qui peu à peu s’immisce dans une vie quelconque. Le film s’achève dans la grande tradition des maisons hantées avec ses créatures franchissant le portail des morts pour hanter les vivants. Il joue sur la palette des apparences et des non-dits pour mieux nous piéger. C’est un premier film convaincant porté par deux réalisateurs prometteurs.

Patrick Van Langhenhoven

 

 

 

 

 

 

DVD

Distributeur : Wild Side Vidéo

Vidéo : 2.39, 16/9e comp 4/3                                                                                                                                                          Son : Suédois, Français DTS 5.1, Dolby Digital 2.0,                                                                                                                          Sous titres : Français

Bonus : aucun

Lien Bande annonce : Hlc10Xjku6Y

 

Fiche technique

 

Non communiqué