En organisant une rencontre avec le romancier et essayiste Jean – Philippe Domecq

Madame Jeanne Orient nous montre l’émotion considérable ressentie au moment de 

la disparition d’un proche .

Ce sujet m’a particulièrement touché  ,  ayant perdu ma femme de façon accidentelle , il y a cinq ans , alors que nous allions fêter nos cinquante ans de mariage .

Monsieur Domecq , m’a dédicacé son livre en me remerciant de partager avec lui 

 » ce que nous avons vécu en commun «   .

 » L’amie , la mort le fils «   ( Éditions Thierry Marchaisse )  raconte la mort de son amie écrivain Anne Dufourmantelle alors qu’elle sauvait de la noyade son fils ado sur une plage proche de St Tropez .

L’écrivain décrit le profond chagrin qu’il a ressenti et partagé avec son fils  .

Celui-ci qualifie l’amie de son père de   » Fée  » et explique qu’il sent encore sa présence .

Ce livre décrit avec beaucoup de délicatesse cette extraordinaire empathie partagée avec son fils .

Virginie Mèggle   » ÉTONNANTE  FRAGILITÉ  » ( Éditions Eyrolles )  décrit notre fragilité qui peut être confondue avec de la faiblesse et qui réapparaît lors d’un événement dramatique .

Cette rencontre organisée par Madame Jeanne Orient a passionnée la cinquantaine de participants présents dans la librairie .

Librairie du cinéma le Panthéon  15 , rue Victor Cousin  75005  PARIS 

                            Pour Lumières en Arts  .  H . Lejosne