Jusqu’au 15 septembre , à la Grande Halle de la Villette

 une exposition exceptionnelle qui ravira  tous les amateurs d’égyptologie .
car l’intérêt pour l’Egypte ancienne a beaucoup progressé au dix- neuvième siècle . En effet , en 1822 , Champollion , suivant les suggestions  de son professeur Sylvestre de Sacy réussit à déchiffrer le langage des hiéroglyphes égyptiens grâce à la pierre de rosette trouvée pendant l’expédition de Bonaparte en Egypte à la fin du dix-huitième siècle .
Un siècle plus tard , en 1922 , l’égyptologue anglais Howard Carter ( financé par Lord Carnavon )
faisait la fabuleuse découverte du tombeau de Toutankhamon dernier pharaon de la dix-huitième dynastie  , mort sans descendance environ 1300 ans avant Jésus-Christ .
En 1967,au Petit Palais  à Paris ,1,2 million de visiteurs  découvraient avec admiration le masque d’or de Toutankhamon.
il semble admis queToutankhamon était le fils d’Akhenaton et de la reine Nefertiti ( connue comme l’une des plus belles femmes de l’ antiquité ) .
De santé fragile  ,semble-t-il , en raison d’une question de consanguinité fréquente chez les pharaons , il serait mort accidentellement , il fut mis dans une tombe peut-être destinée à sa sœur 
Merytaton .
Presque toutes les tombes des pharaons furent pillées  , toutefois , il ne manquait  que quelques bijoux dans celle découverte par Carter. Précisons que  le mobilier et les objets  dont le pharaon avait besoin pour sa vie après sa mort étaient restés dans sa tombe depuis plus de trente siècles.
Il aura fallu plusieurs années pour les remonter à la surface et les transférer au musée du Caire .Il reste encore quelques mois, pour  admirer ces merveilles mises en scène . 150 parmi les plus  belles pièces de ce trésor .

Ensuite , ce trésor remarquable sera installé définitivement dans le musée du Caire en 2020  ( actuellement en construction près des pyramides de Giseh ).

Evoquons
La disposition  intéressante choisie  permettant  ainsi une observation des plus belles  pièces sous  tous les angles.
Le visiteur sera particulièrement attiré par des objets et  des personnages comme le  chasseur avec sa lance , une jeune femme juchée sur le dos d’une 
panthère noire , un magnifique pectoral en forme d’oiseau  avec les ailes étendues , une série 
de  »  boomerangs  » déjà utilisés par les égyptiens dans l’antiquité  , une très belle coupe en calcite , une statue en or du dieu Horus ( représenté par un faucon )  surmontée par un 
disque d’or , et  aussi  ,d’autres statues plus ou moins grandes comme celles des gardiens du tombeau .

Nous avons remarqué surtout la momie d’un jeune  pharaon ….
Visite à ne pas manquer !

Il est indispensable de réserver étant donné la demande des visiteurs intéressés, au moins trois jours avant  , sur internet ou sur place.

H . Lejosne  correspondant Lumières en Arts

Infos Pratiques :

Grande Halle de la Villette

211, Avenue Jean Jaurés

75019 Paris

Téléphone 01 40 03 75 75

Tous les jours de 10 h à 20 h

Accés métro 5 porte de Pantin