Un film de: Yona Rozenkier

Avec:Yoel Rozenkier,Micha Rozenkier,Yona Roezenkier

Au cinéma:12 juin 2019 (1H31)

Dans un kibboutz proche de la frontière du Liban où la guerre fait rage, trois frères reviennent dans leur maison familiale pour enterrer leur père. Entre deux alertes annonçant la chute imminente d’une roquette, la vie de la communauté semble s’écouler presque paisiblement : on fait des gâteaux, on raconte des blagues, on va à la chasse au sanglier, on élève des poussins, les frères montrent leurs muscles, ils s’insultent, ils se battent, chacun voulant être le dominant…mais la peur est toujours présente. Le petit dernier doit partir pour la guerre. C’est la première fois, alors que ses frères en ont déjà connu les horreurs. L’aîné fait appel à la mémoire de leur père qui les contraignait à faire leur devoir, à faire taire leurs peurs. Tout jeune, ils avaient dû s’engouffrer dans une grotte marine au péril de leur vie, aujourd’hui, ils doivent répondre à l’appel de l’armée ! Il va apprendre à son petit frère l’art de la guerre : tuer sans s’exposer. Le cadet, qui avait disparu depuis plus d’un an en laissant sa famille gérer la mort du père, incite au contraire son petit frère à le suivre à Tel Aviv, où il découvrira les plaisirs de la ville…

Un havre de paix est un film violent mais captivant. Ces trois fiers à bras qui se déchirent semblent être dépourvus de toute sensibilité, de toute compassion. Ne pas paraître lâches, rester fidèle aux enseignements et aux volontés de leur père, tel est leur seul credo. Yona Rozenkier, réalisateur-acteur, a tourné ce film avec ses deux frères Yoel et Micha, sur les lieux mêmes de leur jeunesse, ce qui renforce l’authenticité du récit.

Ce film a reçu le Prix du meilleur film, meilleur premier film, meilleur acteur et meilleure image au Festival de Jérusalem 2018, le prix de la critique suisse et prix du jury au Festival de Locarno 2018, le prix du public au Festival des Trois Continents 2018. Il a été présenté au 
Festival de Toronto 2018, et au Festival du film israélien 2019 de Paris.

Christian de Rouffignac, Rédacteur, et Léa Berroche rédactrice au magazine « Lumières en Arts ».