Mina est chargée de livrer un perroquet précieux par son patron. Jeune fille solitaire, elle a
coupé les liens avec sa sœur jumelle depuis la mort de leur mère. Elle n’attend peut-être plus
rien que le temps qui passe et n’efface aucune blessure. Elle tombe en panne au milieu d’une
de ces forêts profondes de l’Irlande des mythes et légendes. Elle finit par se perdre dans la
forêt d’émeraude, à la recherche d’une aide pour tracer la route. Elle découvre, au beau milieu
des bois, un étrange bunker, isolé, oublié du monde. À l’intérieur, trois personnes prisonnières
comme elle d’une menace qui apparaît la nuit venue. Nul ne peut échapper aux Guetteurs,
survivants d’un âge ancien les observant à travers la baie vitrée. Mina découvre ses nouveaux
amis et les règles à respecter, ne pas franchir la limite des panneaux, ne pas sortir la nuit, ne
pas tourner le dos aux créatures. Je ne suis pas certain qu’elle respecte longtemps ces
conditions, au risque de déclencher une mini apocalypse.

C’est le premier film de la fille de M. Night Shyamalan, réalisateur de Sixième sens, Signes,
Le Village, Split. Dans une première partie, Ishana Night Shyamalan suit les traces de son
père avec ces ambiances anxiogènes aux portes des mythes et de l’indicible. Une menace
plane, comme l’épée de Damoclès, sur les humains ou comme la main de Dieu. C’est ce que
nous aimions dans le cinéma du père qui ne dévoilait qu’à la fin la réalité, souvent
surprenante. Fantômes, créatures jaillies de nos grimoires, petit peuple des forêts oubliées,
pour Ishana, changeling, métamorphe. Une jeune fille, perdue comme Alice, sans le pays des
Merveilles, porte en elle une blessure profonde. Elle se retrouve seule, abandonnée du monde,
au cœur de la forêt profonde des contes et légendes. Nous sommes en Irlande et nous pouvons
espérer le meilleur, l’angoisse face à la forêt où se perdent le petit Poucet, Hansel et Gretel et
autres enfants peu sages.
La première partie nous entraine de l’autre côté du miroir aux fées, dans un ailleurs oublié. Le
blockhaus renforce cette oppression comme la séquence d’ouverture, un homme fuyant un
danger menaçant. On pense à Village, Signes, Le Sixième sens pour les plus réussis. C’est la
marque de fabrique de M. Night Shyamalan, des créatures surgies de la Bible, du folklore, des
légendes et mythes, de l’espace invisible, etc. Cela semble aussi celle d’Ishana Night
Shyamalan dans son premier film. Elle joue plus sur l’enfermement que de la forêt des
origines. La mise en scène est sage mais parsemée de bonnes idées. La promesse d’une aube
nouvelle sera vite renvoyée au placard de nos folies pour prendre la voie plus académique du
cinéma fantastique.
La deuxième partie épouse le genre sans grande surprise. On se retrouve dans un Da Vinci
Code version mythes et légendes des livres de contes de nos grands-mères. Une enquête pour
comprendre ce que sont ces créatures et comment les combattre, une menace universelle. Elle
rate le coche avec ces créatures mal définies, une forêt qu’elle exploite peu et une explication
longue, cassant le rythme. Toute l’espérance du début s’en va au pays des rêves, sans Lapin
Blanc ni Chapelier pour rattraper le coup. Ce n’est pas décevant, juste conventionnel et sans
surprise jusqu’à la fin habituelle du genre. Chez papa, ce qui compte ce n’est pas le but, la
révélation finale, mais la route qui nous interroge sur nous-mêmes. Ishana Night Shyamalan avait déjà officié pour son père, producteur de la série Servant, en écrivant et réalisant
plusieurs épisodes. C’est un premier long-métrage et quelques signes laissent espérer que la
suite devrait être meilleure.


Fiche technique


Titre original : The Watchers
Titre français : Les Guetteurs
Réalisation : Ishana Night Shyamalan
Scénario : Ishana Night Shyamalan, d’après le roman The Watchers d’A. M. Shine
Musique : Abel Korzeniowski
Photographie : Eli Arenson
Décors : Ferdia Murphy
Production : Nimitt Mankad, Ashwin Rajan et M. Night Shyamalan
Producteurs délégués : Stephen Dembitzer et Jo Homewood
Société de production : New Line Cinema, Blinding Edge Pictures et Inimitable Pictures
Distribution : Warner Bros. Pictures
Pays de production : Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue originale : anglais
Genre : horreur, fantastique, thriller
Durée : 102 minutes
Dates de sortie : 12 juin 2024

Distribution
Dakota Fanning : Mina
Olwen Fouéré : Madeline
Georgina Campbell : Ciara
Siobhan Hewlett
Alistair Brammer : John
John Lynch : le professeur

A lire également

Laisser un commentaire