En ces temps de fin d’année scolaire, et avant la période estivale qui approche, nous voilà rassemblés pour notre dernière escale gourmande de la saison : La Bolée, une crêperie située rue des Ponts à Nancy.

Ce jeudi 23 juin 2022 une partie de l’équipe du Magazine et nos prestigieux invités avons été reçus chaleureusement en terrasse du restaurant par Thierry Vincent et sa cheffe de cuisine Vanessa Simothé pour une remise de prix des plus conviviales.

L’art a été mis à l’honneur avec la remise de divers trophées à des artistes tels que Vano, notre ami créateur de bijoux à base de mécanismes de montres anciennes (L’écrin du temps) ; Kaza, artiste peintre dynamique dont les œuvres s’inspirent des masques traditionnels africains et Jean-Marie Cherruault artiste peintre également qui lui a trouvé sa vocation en contemplant les œuvres de Georges de la Tour. La compagnie théâtrale Branle-le bas de combat quant à elle s’est vue remettre un Trophée Pépite du spectacle vivant – Talent et Partage.

Mais concentrons-nous sur le clou de la soirée : la remise du Trophée Joker Gourmand à Thierry Vincent, responsable de la crêperie La Bolée et notre hôte de cette soirée.

   

Thierry Vincent, Julien (Branle-le bas de combat), Vano, Kaza, Jean-Marie Cherruault

Le parcours de Thierry a démarré par un apprentissage à l’âge de 14 ans avec des Meilleurs Ouvriers de France durant 3 ans puis il a fréquenté différentes cuisines notamment dans le Sud de la France, à l’île de la Réunion ainsi qu’aux États Unis. Il a ensuite choisi de passer sa Maîtrise de pâtisserie pour revenir à ses premiers amours et à sa formation initiale. C’est après dix années à travailler en Suisse dans la région de Genève et de Lausanne en tant que chef exécutif dans des restaurants étoilés que notre cuisinier a choisi de rentrer en Lorraine et d’acheter La Bolée. C’était il y a 25 ans…

Et depuis, il a réussi à en faire LA crêperie incontournable de Nancy. Lorsque vous entrez dans le restaurant, l’ambiance douce et chaleureuse bleutée et boisée vous plonge dans un univers à l’abri de l’agitation de la rue. Un vrai petit coin de Bretagne en plein centre de Nancy, en voilà une belle parenthèse maritime !

 

 

Le décor est complété par une cuisine gastronomique alliant tradition et produits d’exception tels que le foie gras et les coquilles Saint Jacques par exemple. Devant vous s’ouvrent un large choix de galettes salées et crêpes sucrées, pour votre plus grand bonheur. Chaque recette est imaginée et travaillée par Vanessa Simothé et Thierry Vincent afin d’obtenir le résultat le plus satisfaisant. L’un et l’autre amènent leurs idées, leurs découvertes issues de leurs divers voyages et les mettent en commun pour élaborer les meilleures recettes. Et c’est une méthode qui marche puisque leur succès ne s’amoindrit pas !

Une équipe de choc qui aime à rappeler qu’elle ne travaille qu’avec des produits bretons, de la farine au cidre, en passant par le cola, l’andouille de Guémené, les Niniches (caramels au beurre salé) ou encore le thé de la forêt de Brocéliande. La qualité des produits bretons s’allie à la fraîcheur des autres ingrédients, ensemble qui est d’ailleurs salué depuis près de dix ans par le titre de Maître restaurateur (La Bolée fut la deuxième crêperie de France à recevoir ce titre après une première en Bretagne!).

Thierry Vincent et Vanessa Simothé

Le public accueilli est très varié : étudiants, familles, habitués, travailleurs, touristes… Ces derniers qui se déplacent désormais pour goûter une des recettes incontournables de La Bolée, la vaute à la mirabelle. Cette recette traditionnelle lorraine a été mise au goût du jour et a subi les mêmes essais que les autres, soit presque 35 rien que pour arriver à un résultat correct ! Un petit clin d’œil lorrain dans une institution bretonne qui est très bien reçu et plébiscité par les clients.

Nous avons demandé à Thierry ce que nous pouvions lui souhaiter pour la suite, ce à quoi il a répondu que lorsque le moment sera venu, il souhaitait pouvoir transmettre son affaire à quelqu’un qui continuera avec le personnel travaillant déjà à la crêperie. Mais il ne s’arrêtera pas de s’investir pour autant car M. Vincent est membre de l’UMIH (organisation qui représente, défend et promeut les professionnels indépendants de l’hôtellerie en France), et est également président des restaurateurs de Nancy. Il aura donc encore de quoi faire quand le temps de tirer sa révérence à La Bolée sera venu !

 

WACRENIER Justine

 

A lire également