CAP SUR LE NANCY JAZZ PULSATIONS

Les derniers mois, s’il le fallait encore, ont fini de démontrer le caractère vital de la culture dans nos
sociétés. Pour une ville comme Nancy dont le cœur bat au rythme d’événements culturels désormais
cultes, maintenir un événement comme le Nancy Jazz Pulsations revêt quelque chose de salvateur.
Pour cette édition, c’est donc un festival inédit, construit autour de l’adversité, mais avec un désir de
faire battre les cœurs, qui est proposé au public par Tito président du NJP, Thibaud Rolland directeur
et programmateur du festival, ainsi que toutes leurs équipes.
Inédit dans le fond et la forme, cette année, 70% des concerts se tiendront en plein air. Pour le plus
grand bonheur des festivaliers, ce sont 78 artistes et 60 concerts qui jalonneront donc les semaines
du 03 au 17 octobre.
Au programme, on retrouvera de grands noms tels que André Manoukian, qu’on ne présente plus,
Pomme, étoile montante de la chanson française, ou encore Suzanne, artiste dont l’énergie
électrifiante hypnotise les foules. À cette programmation essentiellement française et déjà très
rafraîchissante, il faudra ajouter de grands noms tels que Roberto Fonseca, ainsi que Faada Freddy
et Ndongo D qui forment le groupe Daara J, de quoi mettre en place un puzzle musical qui on
l’espère, ne manquera pas de satisfaire tous les publics, qu’ils soient aficionados de musique jazz, ou
tout simplement curieux de bonne musique.
Pour cette édition, la volonté des organisateurs a également été de mettre en place une politique
tarifaire avantageuse, afin que le festival s’adresse à toutes les tranches d’âge et toutes les bourses.
Comme l’a dit Tito lors de la présentation de cette édition : « C’est le public qui va sauver la culture ».
Alors à nos capes, prêts, go !

 

Sarah Gioria rédactrice