Un film de:Valéria Bruni Tedeschi(Folles de joie-Un beau soleil Intérieur)

Avec: Valéria Bruni Tedeschi,Pierre Arditi,Valeria Golino

Durée: 2H08

Distributeur:Ad Vitam

Au cinéma: 30 janvier 2019

Dans une superbe villa entourée d’un parc luxuriant donnant sur le bleu éclatant de la méditerranée toute proche, une famille se retrouve pour y passer l’été. Anna et Luca, son mari, doivent les rejoindre pour les vacances. Quelques minutes avant l’arrivée du taxi qui va les conduire à la gare,  Luca annonce à sa femme sa décision de la quitter. Déconcertée, comprenant sans comprendre, elle finit par se résoudre à prendre seule,  le train. Elle retrouve sa mère, sa sœur, sa fille, Celia, et une foule de gens, beau-frère, amis, amies et son coscénariste, car Anna tente de réaliser un film dans lequel doit jouer son mari. Entre crises de larmes, moments d’espoir exaltés et appels téléphoniques joyeux ou déchirants qui tombent dans le vide, elle tente de se persuader que rien n’est fini. La vie dans la villa s’organise. Deux moments importants rythment le temps : l’apéritif servi dans le parc et les repas. C’est par petites touches que nous entrons dans la vie de chacun, pour y découvrir  des secrets cachés jusque-là, des rancœurs, des jalousies, des désirs, des passions. Tous en proie à la solitude, plus ou moins perdus dans ce monde, se raccrochent à ce qu’ils peuvent, comme ils peuvent.

Ce « grand » monde  est servi par des domestiques qu’il ignore superbement.  Le cuisinier met un point d’honneur à varier les mets et leur présentation, dans une totale indifférence.  Ce « petit » monde a aussi ses propres démons. Seule une amie, Nathalie, établit un lien entre les deux communautés.

Parfois Anna croit croiser un fantôme, celui de son frère décédé. A un autre moment, elle retrouve Luca, qui lui jure de ne jamais la quitter, mais c’est une scène du film en cours de tournage, mêlant ainsi fiction et réalité.….

Cette comédie dramatique de Valeria Bruni Tedeschi, où elle tient le rôle d’Anna, lui fut inspirée par sa propre histoire. C’est une sorte d’« autobiographie imaginaire », comme la réalisatrice qualifie le film dans lequel sa mère, sa fille et sa tante jouent leur propre rôle.  Cette histoire rassemble vingt et un personnages, chacun y occupant une place essentielle. Tous les acteurs mériteraient d’être cités. En tête d’affiche figurent les noms de Pierre Arditi, Valeria Golino, Noémie Lvovsky, Yolande Moreau, Bruno Raffaelli, Laurent Stocker ou encore Riccardo Scamarcio. Une mention spéciale pour Oumy, la fille adoptive de Valéria Bruni Tedeschi, merveilleuse de fraîcheur et de spontanéité, dont le personnage en fait la seule « adulte » de l’assemblée. 

Le film a été présenté hors compétition à la Mostra de Venise 2018.

C. de Rouffignac, Rédacteur du magazine « Lumières en Arts ».