Le jeudi 08 septembre 2022 avait lieu la présentation de la saison 2022-2023 du CCN-Ballet de Lorraine.

Une présentation qui a permis à Youssef Ghali secrétaire général du Ballet de Lorraine et à Petter Jacobson son directeur de remercier l’ensemble des équipes pour le travail effectué tout au long de la saison dernière. Un travail d ‘ailleurs salué par le syndicat professionnel de la critique, puisqu’au mois de juin dernier, le CCN s’est vu décerner le prix de meilleure compagnie chorégraphique de la saison 2021-2022. De quoi rendre fiers tous ceux qui ont participé au bon déroulement de cette saison et surtout à la grande qualité des représentations proposées. Comme l’indiquait Petter Jacobson, «Une récompense méritée par tout le monde». Un propos qui a rencontré un écho très important dans la préparation puis la présentation de la saison 2022-2023.

En effet pour cette nouvelle saison intitulée «TLM- Tout Le-Monde », la volonté est de faire du ballet de Lorraine un espace où il est plaisant de se retrouver, d’être ensemble.

Loin des idées reçues que l’on pourrait avoir au sujet du ballet, ici la volonté est de créer un endroit ouvert à tous les publics, à tout le monde.

Pour ce faire, on pourra compter sur la richesse et la diversité du programme. Encore cette année, en annexe des temps forts, se dérouleront de nombreux ateliers divers qui permettront au public de participer au travail des créateurs, et de voir comment ils développent leur pensée à travers la danse.

Le programme 1 débutera plus tôt que prévu. Dès le 19 octobre seront présentées deux pièces : « No Oco » de Loïc Touzé et « Static Shot » de Maud Le Pladec. Deux chorégraphies et deux énergies très différentes qui rempliront la promesse d’une soirée très balancée. Alors que dans la première pièce Loïc Touzé proposera un univers poétique sensible et sublime dans lequel les choses se développent lentement, Maud Le Pladec elle proposera un total feu d’artifice.

Date:

Mercredi 19 octobre 20h | Jeudi 20 octobre 20h | Vendredi 21 octobre 20h Dimanche 23 octobre 15h

Au mois d’avril pour le programme 2 on aura d’un côté Adam Linder chorégraphe australien passé par Los Angeles qui proposera pour la première fois au Ballet de Lorraine une pièce intitulée « Rarity ». La particularité d’Adam Linder est qu’il travaille beaucoup avec les petites formes et les espaces, notamment des espaces qui ne sont pas naturellement dédiés à la danse.

Concernant sa pièce « Rarity », elle s’inspire de la pièce « joyaux » de Balanchine, dans laquelle il développe sa vision des trois grandes écoles de danse (française, russe et américaine). Adam Linder proposera donc de réinterpréter le langage traditionnel du ballet et de questionner comment aujourd’hui le ballet est devenu perméable à tout ce qui l’entoure. Et comme Balanchine avec ses Joyaux, Adam Linder explorera à son tour trois perspectives ( Gazoline, water and ice).

De l’autre côté, c’est Michèle Murray qui proposera elle aussi une pièce inédite « Dancefloor ». Pour cette pièce qui est une création pour les 26 danseurs de la compagnie du CCN-Ballet de Lorraine, l’objectif sera de réfléchir à comment chorégraphier pour un groupe en présence constante au plateau, comment faire apparaître l’individualité du corps de chacun ?

Date:

Samedi 1er avril 20h | Mercredi 5 avril 20h | Jeudi 6 avril 20h | Vendredi 07 avril 20h

Et enfin pour le programme 3, sera proposée une composition particulière :

« Air-condition » de Petter Jacobson et « Un Bolero » de Dominique Brun recrée avec les danseurs du CCN à leur propre sauce pour la première soirée.

« For Four Walls » de Petter Jacobson et Thomas Caley, « Songs from before » de Lucinda Childs et « Sounddance » de Merce Cunningham pour la deuxième soirée.

En clôture de cette belle programmation, le CCN-Ballet de Lorraine accueillera le collectif FAIR-E, dont l’esthétique diffère de celle du CCN et qui proposera une grande jam collective autour de la pièce « Earthbound » de Johanna Faye et Saido Lehlouh. Une soirée placée sous le signe de la fête avec notamment en plus la représentation de la pièce « Cela nous concerne tous » de Miguel Guttierez pour conclure la soirée de la plus belle des manières.

Mais en dehors de ces temps forts, la saison sera également jalonnée entre autres de moments tels que les rencontres « bord de scène » et « échauffements du regard » dont le but sera de permettre au public d’expérimenter la vision que chaque chorégraphe développe dans la danse, dans sa chorégraphie.

À cette même dynamique s’ajouteront également les rencontres « Hors-d’œuvre » au cours desquelles des chorégraphes seront invités à montrer au public une petite part de leur travail et de leur univers. On retrouvera notamment Adam Linder autour de la pièce « Mothering de tongue » et Michèle Murray pour un programme en forme de dialogue intitulé « ATLAS /ÉTUDE » dans lequel elle fera une cartographie de son rapport à la musique.

Vous l’aurez compris, Pour cette saison, les pièces, rencontres, initiatives (re) proposées par le CCN-Ballet de Lorraine seront donc nombreuses et très variées. De quoi satisfaire tous les publics et tenir la promesse de s’adresser à absolument TOUT LE MONDE.

Sarah GIORIA NDENGUE

 

A lire également