Un film de :
 Naomi Kawase(Vers la lumière-Les délices de Tokyo)
Avec :
 Juliette Binoche(Ghost In The Shell-Dix pour cent)
Masatoshi Nagase (Vers la lumière-Paterson)
 Takanori Iwata 

Durée : 1h49
Distributeur : Haut et Court
Au cinéma le 28 novembre 2018

 

Dans le but de trouver une plante médicinale rare ” vision” , Jeanne part au Japon où elle fait la connaissance de Tomo, garde forestier.
Mais les vieilles blessures ressurgissent au coeur de ces montagnes luxuriantes;
La jeune femme se revoit quelques années auparavant dans la forêt de Yoshino en compagnie de son premier amour tué accidentellement.
Enceinte et désoeuvrée, elle abandonne son enfant.
Entre Jeanne et ce célibataire de 48 ans, va naître une idylle mais le temps n’ efface pas un douloureux passé qu’  elle ne peut oublier .
Ce nouveau long-métrage de la réalisatrice japonaise Naomi Kawase nous plonge dans un univers nippon reposant et plein de sensibilité .

Léa Berroche rédactrice

Jeanne arrive au Japon avec une amie japonaise dans une région montagneuse recouverte d’arbres majestueux. Elles vont s’installer chez Tomo, un garde forestier dont la maison est proche des montagnes. L’amie Japonaise repart peu après, laissant Jeanne découvrir la forêt, guidée par Tomo. Elle est à la recherche d’une plante médicinale rare, dénommée Vision, qui ne sort de terre que tous les mille ans et qui pourrait réapparaître très prochainement dans cette région. Selon une vieille femme, voisine de Tomo, Vision libèrerait des spores qui ont la vertu de guérir les douleurs physiques et morales des êtres humains. Au cours de ses recherches, elle arrive dans une clairière qui abrite un vieil arbre chenu et là, saisie d’un étrange vertige, elle va commander le vent dont le souffle fera onduler d’immenses futaies en un ballet gigantesque…

Ce film de la réalisatrice japonaise Naomi Kawase nous fait découvrir des forêts sublimes, des paysages féeriques, surnaturels, magiques, porteurs de fortes valeurs spirituelles. A travers des personnages qui dans ces lieux vont trouver l’amour et la paix intérieure, Voyage à Yoshino illustre le pouvoir que les japonais attribuent à l’environnement sur les êtres humains et, au-delà, témoigne de la très grande sensibilité de ce peuple à la nature non seulement pour son esthétique, mais aussi pour les valeurs morales et sociales qu’elle renferme.

Avec l’émouvante Juliette Binoche (Jeanne) et Masatoshi Nagase, (Tomo)

Christian de Rouffignac, Rédacteur au magazine « Lumières en Arts ».

Fleuron

 

A lire également