L’Année du requin
Genre: Catastrophe
Pays: France
Durée: 1h27
Réalisateur : Zoran et Ludovic Boukherma
Acteurs: Marina Foïs, Kad Merad, Jean-Pascal Zadi
À la pointe, au Cap Ferret dans le Sud Ouest de la France, la vie semble paisible. Les
gendarmes se confrontent à l’ordinaire criminel, aux infractions banales d’une station
balnéaire. Maja est une gendarme maritime tenace qui va jusqu’au bout de la piste. Encore
quelques jours pour une retraite bien méritée qui l’attend. D’ailleurs Thierry, son mari, prévoit
déjà leur seconde vie. Cet été, le calme de la station balnéaire est troublé par la mort d’un
surfeur. Il n’est pas question pour Maja de partir avant de résoudre ce mystère. Elle découvre
très vite qu’un nouveau prédateur rôde dans l’océan Atlantique. C’est un grand requin affamé
qui s’invite cette année-là. Maja, Blaise et Eugénie se lancent dans une chasse qui ne sera pas
sans risque. Déjà, à l’image des Dents de la mer, la panique court le long des côtes comme un
mauvais serpent de mer. Ce dernier trophée, Maja est bien décidée à l’accrocher au mur de sa
carrière. Elle n’imagine pas encore les répercussions et les transformations de son univers que
la bête provoquera.
« Il y a deux sortes de héros, ceux qui veulent sauver le monde et ceux qui veulent sauver
ceux qu’ils aiment »
Les frères Zoran et Ludovic Boukherma s’inspirent des Dents de la mer qui a marqué toute
une génération de baigneurs à travers le monde. Si la référence est assumée jusqu’à l’empreint
de certains dialogues (« Il nous faut un plus gros bateau »), ils détournent le genre catastrophe
pour, comme dans leur précédent film, Teddy, aborder d’autres thématiques. Zoran
Boukherma explique à Allociné : « C’est un fantasme de cinéma. Quand tu as vu Les Dents de
la mer de Spielberg, tu n’oublies jamais l’effet que fait le film. Il n’y a pas vraiment de films
dans le même genre. Souvent, le film de requin, ça devient vite parodique. Là, on avait
vraiment envie de revenir à l’essence du genre : c’est-à-dire filmer avant tout une menace
dans un décor qui, normalement ne s’y prête pas, la plage. Le requin, c’est le monstre de l’été,
celui qui vient gâcher la fête. Pour nous, là, il y a matière à “cinéma”, il y a quelque chose à
filmer et à raconter. » Les deux frères construisent un univers particulier depuis leur premier
film Willy 1 er , utilisant le genre pour aborder des thématiques plus sociales. Derrière, Teddy,
film de loup-garou, se cache une jeunesse rurale oubliée, une histoire d’amour et de passage à
l’âge adulte. L’Année du requin dresse le portrait de cette France lointaine, oubliée. Une voix
off vient ponctuer chaque moment du récit, comme l’entête de chapitre d’un roman estival. Le
récit se concentre sur les remous que provoque l’arrivée de ce requin, entre panique et
solutions pour éradiquer la menace. C’est autant le regard sur la province que celui des
autochtones sur la capitale. Chacun, à l’image de la radio du coin, y va de ses poncifs et
vérités bien assénées.
Les frères Zoran et Ludovic Boukherma prennent pour décor leur Sud-Ouest natal, comme les
frères Larrieu les Hautes-Pyrénées. C’est une écriture et des personnages soignés, loin de la

Messages d'amour qui vont droit...
Messages d'amour qui vont droit au cœur

parodie, avec un soupçon de comédie. Le trio Marina Foïs, Christine Gautier, et Jean-Pascal
Zadi se montre efficace et inventif. On remarquera quelques cadres originaux et une maitrise
jouant de l’intimisme, des paysages et de l’ambiance marine. Marina Foïs campe une
gendarme tenace mise au ban par sa direction. C’est une analyse pertinente sur les institutions
et l’autorité, déjà présente dans Teddy. Ce troisième film confirme un talent particulier à
s’approprier le cinéma de genre pour en révéler le cœur, qui est souvent l’analyse d’une
société et de ses individus. Il serait dommage de se priver d’un bon moment de cinéma et de
la découverte de jeunes réalisateurs prometteurs à suivre.
Patrick Van Langhenhoven

Lien Bande annonce : QqVH4S04maw
Fiche technique
Titre original : L’Année du requin
Réalisation et scénario : Zoran Boukherma et Ludovic Boukherma
Musique : Amaury Chabauty
Décors : Jérémie Duchier
Costumes : Clara René
Photographie : David Cailley
Montage : Béatrice Herminie et Geraldine Mangenot
Production : Pierre-Louis Garnon et Frédéric Jouve
Sociétés de production : Les Films Velvet et Baxter Films ; coproduit par France 3 Cinéma
Sociétés de distribution : The Jokers Films (France), WTFilms (international)
Pays de production : France
Langue originale : français
Format : couleur
Genre : comédie policière
Durée : 87 mn
Date de sortie : 3 août 2022
Distribution
Marina Foïs : Maja
Kad Merad : Thierry
Jean-Pascal Zadi : Blaise
Christine Gautier : Eugénie

 

A lire également